26° Edito : 62CSW – Pour une planète 50/50 d’ici 2030 – Ne laisser personne de côté

La 62ème session de la Commission de la Condition des Femmes (CCF/CSW aura lieu à l’ONU à New York du 12 au 23 mars 2018.

Thème prioritaire : Problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural.

Thème de l’évaluation : « La participation et l’accès des femmes aux médias et aux technologies de l’information et des communications, les incidences de ceux-ci et leur intérêt pour la promotion et l’autonomisation des femmes (Conclusions concertées de la quarante-septième session) »

Phumzile Mlambo-Ngcuka, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et Directrice exécutive d’ONU Femmes, a rappelé que « Les femmes rurales garantissent la sécurité alimentaire de leurs communautés, améliorent la résistance au changement climatique et renforcent les économies. Pourtant, les inégalités entre les sexes les empêchent de réaliser leur plein potentiel, les laissant loin derrière les hommes et leurs homologues vivant en milieu urbain. »

La déclaration écrite de Regards de Femmes est publiée sur le site du Conseil économique et social de l’ONU, en Français, Anglais et espagnol.

Pour éliminer la discrimination à l’égard des femmes dans les zones rurales (Article 14 de la Convention CEDEF/CEDAW), nos actions en France concernent les agricultrices ainsi que les femmes vivant en zone rurale. Elles sont décrites dans la première partie de notre déclaration.

La seconde partie est consacrée à nos actions de sensibilisation des États et d’information des populations dans les zones rurales sur la nécessité de la déclaration des naissances et autres fais d’état civil, mariage et décès.

En effet dans le monde, 80 % des enfants sont déclarés à la naissance en zone urbaine, mais seulement 50 % en zone rurale. Dans les pays les moins développés, l’écart passe de 53% en zone urbaine à 33% en zone rurale (UNICEF, 2013)

En zone rurale, la question de l’Etat Civil et de l’identité juridique est fondamentale pour l’accès des femmes et des filles aux droits et aux programmes de développement. Le certificat de naissance ou un jugement supplétif est indispensable pour établir les actes légaux de mariage, divorce, décès, héritage et de propriété. Les filles et les femmes dépourvus d’état civil ne pourront pas ouvrir un compte en banque, obtenir un prêt à un taux légal, occuper un emploi reconnu, être électrices ou élues.

Quand on ne connait pas l’âge, on peut pas lutter contre les mariages précoces, le travail des enfants, la traite et toutes les formes d’exploitation et de violence envers les filles et les femmes.

Pendant la CCF/CSW, Regards de Femmes organise 2 ateliers pour présenter le prototype de la plateforme numérique que nous construisons www.etatcivil.pw afin de sensibiliser les Etats et informer les populations sur la nécessité de l’état civil fiable pour tous et toutes.

Ils porteront sur la nécessité de l’identité juridique pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation économique des femmes dans les zones rurales avec la présentation de bonnes pratiques à partager. Ils auront lieu :

1-      Le mardi 13 mars de 10h à 12h à la représentation permanente à l’ONU New York de l’Organisation Internationale de la francophonie, 801, 2nd avenue, suite 605, New York ; Déroulé 

2-      Le jeudi 15 mars de 8h30 à 10h00 dans l’espace attribué par le secrétariat des ONG de la CSW, Gallery, 4 W 43rd St, New York. Déroulé 

Michèle Vianès, présidente de Regards de Femmes, est invitée à intervenir lors des évènements organisés par :

  • la Ministre des Droits des Femmes et la Ministre de l’Education et de l’enseignement technique et professionnel de Côte d’Ivoire sur l’état civil, le mercredi 16 mars de 16h à 18h, Déroulé
  • le réseau des femmes parlementaires de l’APF, mercredi 16 mars de 18.30 à 19.45 « L’économie sociale à l’ère du numérique comme facteur de réduction de la pauvreté et l’autonomisation des femmes rurales ».

Regards de Femmes participera aux réunions organisées par la France ainsi qu’à celles organisées par l’Organisation Internationale de la francophonie, en tant que membre du réseau francophone pour l’égalité femmes-hommes RF-EFH